Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Web

Vos découvertes préférées du mois de mars

Voici le top 3 des photographes que nous vous présentions en mars 2017 et que vous avez très largement likés !

1. Susan Swihart

En 2012, la photographe américaine Susan Swihart démarre un travail au long cours, « About face », lorsqu’elle commence à photographier ses jumelles alors âgées de huit ans. Aujourd’hui, elles en ont 13. Sans jamais montrer leur visage, elle révèle leurs similitudes et leurs différences. Une série intrigante et délicate qui a su vous toucher.

Extrait de "About Face", © Susan Swihart

Extrait de « About Face », © Susan Swihart

2. Lukas Wierzbowski

Lukas est apparu une première fois sur notre site, qui venait tout juste d’être lancé, en 2014.  Nous avons re-découvert son travail deux ans plus tard sur Instagram. Le 6 septembre dernier, il figurait dans notre sélection du mardi ! Nous nous sommes replongés dans ses images il y a quelques semaines et avons décidé de lui dédier un portfolio. Ses images inspirantes sont une odes au printemps.

© Lukasz Wierzbowski

© Lukasz Wierzbowski

© Lukasz Wierzbowski

© Lukasz Wierzbowski

© Lukasz Wierzbowski

© Lukasz Wierzbowski

3. Matthias Pasquet

Nous avons découvert le travail de Matthias Pasquet en janvier dernier. Membre de poly —, il participait à l’exposition collective organisée par ce label de la jeune photographie, autour du thème « Marie Martin ». Une réflexion qui l’a mené sur les traces de l’Auberge rouge, théâtre au 19e siècle d’un fait-divers sordide en plein cœur de l’Ardèche. Ce travail réalisé en seulement deux jours vous a passionné autant que nous !

Extrait du projet "Martie Martin / © Matthias Pasquet

Extrait du projet « Martie Martin / © Matthias Pasquet

Extrait du projet "Marie Martin / © Matthias Pasquet

Extrait du projet « Marie Martin / © Matthias Pasquet

© Matthias Pasquet | Texte : Marie Moglia

Extrait du projet « Marie Martin / © Matthias Pasquet

Extrait du projet "Marie Martin / © Matthias Pasquet

Extrait du projet « Marie Martin / © Matthias Pasquet