Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Actu

Les paradis qui ne se montrent pas

29 mars 2017

Photo : © Paolo Woods et Gabriele Galimberti / Institute | Texte par : Marie Moglia

À quoi ressemble un paradis fiscal ? C'est la question que soulève Brigitte Patient dans ce nouveau numéro de "Regardez voir". Elle reçoit le photographe Paolo Woods qui, avec son acolyte Gabriele Galimberti, a mené l'enquête pour comprendre comment fonctionnent ces refuges où les riches exhibent en pleine lumière les revenus de leur patrimoine dissimulés dans l’ombre. Ce travail est exposé à l'université Paris II - Panthéon Assas jusqu'au 21 avril, dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris 2017.

Paradis fiscal. Voilà un sujet dont on entend beaucoup parler sans jamais vraiment parvenir à se figurer la réalité qu’il revête. L’évasion fiscale, si elle a un nom, n’a pas d’images. Du moins, jusqu’à ce que les photographes Paolo Woods et Gabriele Galimberti décident de s’intéresser à ce sujet. Ce projet de trois ans, exposé aux Rencontres d’Arles en 2015, est arrivé à Paris sous la forme d’une exposition à l’université Paris II – Panthéon Assas, ouverte jusqu’au 21 avril.

Cet ambitieux travail a « démarré par une blague », raconte Paolo Woods. À l’époque, lui et Gabriele habitent en Haïti. En observant une carte des Caraïbes, ils s’aperçoivent que non loin de leur île, très pauvre, se trouve les îles Caïman, très riches – et ce non pas à cause de leurs ressources, mais grâce à l’argent qui y est dissimulé. Gabriele, qui a l’époque doit verser un impôt très important en Italie, suite au succès d’un de ses projets documentaires, plaisante : « Je pourrais aller cacher mon argent là-bas, comme ça je ne devrais plus rien à l’état italien. » C’est le déclic. Les deux comparses s’aperçoivent qu’ils ne savent rien de ce qu’on appelle les paradis fiscaux, si ce n’est qu’ils permettent de dissimuler de l’argent. « On ne savait pas si c’était vrai et d’ailleurs, ça ne l’est pas, ça ne marche pas comme ça », ajoute Paolo. Six mois plus tard, le duo décolle de Port-au-Prince, destination Grand Cayman. Puis il y aura Londres, Jersey, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Suisse, le Panama… Au final, ce voyage durera trois ans. Récit.

  • Neil M. Smith, secrétaire des finances des îles Vierges britanniques, ici photographié dans son bureau de Road Town sur l’île de Tortola, © Paolo Woods et Gabriele Galimberti / Institute

  • © Paolo Woods et Gabriele Galimberti / Institute | Texte par : Marie Moglia

    Un homme flotte au 57e étage dans la piscine du Marina Bay Hôtel, avec vue sur les grattes-ciel du quartier d'affaires de Singapour © Paolo Woods et Gabriele Galimberti / Institute

  • Tony Reynard et Christian Pauli, dans une des salles des coffres haute sécurité du Freeport de Singapour, © Paolo Woods et Gabriele Galimberti / Institute

En (sa)voir plus

« Regardez voir », une émission diffusée le dimanche sur France Inter, de 23h15 à minuit.

→ Rendez-vous sur la page Facebook de l’émission : @RegardezVoirFranceInter

→ Retrouvez le programme et les lieux d’expositions du Mois de la photo du Grand Paris : moisdelaphotodugrandparis.com

→ Fisheye #24, en kiosque actuellement, consacre un dossier au Mois de la Photo du Grand Paris. Un numéro à feuilleter ICI.