Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Ailleurs

Regards de femmes

17 novembre 2016

Photo : © Yelena Yemchuk | Texte : Marie Moglia

Depuis son lancement il y a un demi-siècle, l'édition italienne de Vogue se présente comme un médium qui documente les évolutions du costume à travers la photographie contemporaine. C'est donc tout naturellement qu'un festival inédit dédié à la photographie de mode a vu le jour. La première édition du Photo Vogue Festival aura donc lieu à Milan, du 22 au 26 novembre prochain. Au cœur de cet évènement, "le regard de la femme".

La photo de mode va s’emparer de la ville de Milan. Des pages en papier glacé aux cimaises, le genre se déclinera pendant quatre jours, du 22 au 26 novembre, en deux expositions majeures. Chapeautées par Franca Sozzani, rédactrice en chef de Vogue Italia et l’iconographe Alessia Glaviano, iconographe, elles sont conçues comme une réflexion autour du regard féminin. Comment une femme perçoit-elle la mode ? Quelles sont ses formes de représentations ?

Vanessa Beecroft

La première exposition majeure du Photo Vogue Festival est une monographie importante, présentant le travail de l’artiste italienne Vanessa Barecroft. Seront présentés à la fois des agrandissements de polaroids, mais aussi des sculptures, dévoilant l’introspection profonde que la photographe s’impose à travers son art. Cette réflexion, c’est avant tout une enquête sur sa propre féminité qu’elle décline sous différents aspects : le regard, le désir, l’aliénation. Le corps aussi, qu’elle explore à travers des performances, des photographies ou des vidéos toujours très sophistiquées.

© Vanessa Beecroft, 2016

© Vanessa Beecroft, 2016

© Vanessa Beecroft, Federico Spadoni, 2016

© Vanessa Beecroft, Federico Spadoni, 2016

The Female Gaze

Dans l’histoire de l’art, les femmes ont toujours été reléguées au rôle d’inspiration, de muse : indiscutablement aimées, admirées, vénérées, mais toujours passives. Dans les années 70, la critique cinéma Laura Mulvey établit la théorie du « regard masculin », démontrant que le système par lequel l’impression, la vision d’un film est toujours façonnée à travers la perspective d’un homme. Clairement, ce « regard masculin » n’est pas une prérogative du cinéma et s’applique aussi à la photographie – et de manière générale, aux différents arts. Les femmes sont toujours représentées comme les objets d’un désir voyeuriste masculin. Et, l’industrie de la mode, a toujours créer du désir.

Aussi l’exposition The Female Gaze, présentée dans le cadre du festival, montrera un art complètement subversif : celui de la réappropriation de la femme sur sa propre représentation. Elle révèle ainsi les révolutions que ce changement de point de vue a provoqué dans la mode. Construite de manière chronologique, l’exposition est conçue comme une enquête, qui traverse aussi bien l’univers de Cindy Sherman que celui de Juno Calypso ou d’Arvida Byströms… Au cœur de cette première édition du Photo Vogue Festival, The Female Gaze ouvre une discussion sur un univers sensuel, sensible, imparfait et satirique.

  • Extrait de la série "Alone Online", © Arvida Byström

  • © Aida Muluneh, avec l'aimable autorisation de David Krut Projects, New York - Johannesburg

  • © Yelena Yemchuk

  • Candice, 2014 © Cass Bird

  • "Blow up", 1997, © Donna Trop

  • "Figure 10", 2012, © Isabelle Wenzel

  • "A dream in green", 2015, © Juno Calypso

En (sa)voir plus

→ Rendez-vous sur le site de Vogue Italia : www.vogue.it