Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Images

Mémoire des Combrailles

22 août 2016

Photo : © Tien Tran

Le photographe Tien Tran a posé son regard sur la région reculée des Combrailles pour mettre en lumière l'isolement de la France rurale.

Au nord-ouest du Massif central se trouve une région de basse montagne appelée les Combrailles. Le photographe Tien Tran, 33 ans, en a entendu parler lorsqu’une antenne de Médecins du Monde s’y est implantée. Ce lieu isolé a éveillé sa curiosité et il s’y rendu pour réaliser la série Mémoire des Combrailles, encore en cours, focalisée notamment sur un couple d’agriculteurs. Son travail met en lumière l’isolement de la France rurale.

L’artiste est passé par une association pour entrer en contact avec des agriculteurs. « J’ai déroulé le fil jusqu’à rencontrer des gens qui ont accepté de m’ouvrir leurs portes. Monika et Michel sont des agriculteurs assez isolés et ils m’ont ouverts leur porte très facilement. Mais il y a des réticences, des choses que, comme tout le monde, on ne souhaite pas montrer. Malgré mon insistance parfois. » raconte-t-il à Fisheye.

Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

Photo tirée de la série « Mémoire des Combrailles » / © Tien Tran

Tien a photographié leur intérieur, ce qui a effrayé Monika. « En période d’agnelage, l’exploitation a la priorité. Je trouvais intéressant de montrer l’intérieur de son habitation qui reflète la difficulté de cette vie paysanne. Mais elle avait peur que les gens ne comprennent pas et la juge.« 

Le photographe tient particulièrement à un portrait de Michel : « Je suis arrivé chez lui et les choses se sont faites assez naturellement. Lorsque je lui ai demandé si je pouvais faire un portrait de lui, il a dit une phrase du genre « Oh ben comme tu veux hein ! ». (…) C’est ultra rafraichissant et j’ai pris ça comme une marque de confiance qu’il m’accordait, même si, je pense plutôt que cela a trait à sa personnalité. »

Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

Photo tirée de la série « Mémoire des Combrailles » / © Tien Tran

En parallèle de ce projet, Tien entame une série documentaire sur la future ligne de train à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse pour « documenter ce qui va être détruit au nom de l’emploi et du progrès. » De maisons en maisons, de fermes en fermes, de champs en champs, de forêts en forêts, il suit le tracé de la ligne. « Je verrais ce qui en sort. »

  • Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

  • © Tien Tran

    Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

  • Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

  • Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

  • Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

  • Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

  • Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

  • Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

  • Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

  • Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

  • Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

  • Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

  • Photo tirée de la série "Mémoire des Combrailles" / © Tien Tran

En (sa)voir plus

→ L’intégralité de la série

→ Sa page Facebook

→ Son compte Twitter

→ Son compte Instagram