Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Web

Dans la semaine de Fisheye : du 20 au 26 juin

26 juin 2016

Photo : © Antonio Maria Fantetti / Instagram

Coups de cœurs, actus, portfolios, concours... Voici un récapitulatif de ce que vous avez (peut-être) loupé cette semaine sur le site.

Coups de cœur

Instagram

La sélection #42. Vous êtes en manque d’inspiration ? Découvrez notre sélection hebdomadaire des comptes Instagram qui nous ont tapé dans l’œil !

Extrait de "Water" © Mustafah Abdulaziz / Instagram

Extrait de « Water », © Mustafah Abdulaziz / Instagram

Images

Balade avec Simon Deadman. Depuis deux ans, Simon Deadman s’adonne passionnément à la photographie à travers de longues balades, au petit matin ou en fin de journée. Il arpente son Australie natale, où il vit toujours. Et délivre de magnifiques images où la lumière comble le vide de paysages isolés.

© Simon Deadman

© Simon Deadman

Festival

Une première pour la VR. Du 4 au 9 juillet 2016, avec Les Rencontres d’Arles et BNP Paribas, Fisheye inaugurera le tout premier festival dédié à la création en réalité virtuelle : le VR Arles Festival !

Extrait du film "Ashes", de Jessica Kantor

Extrait du film « Ashes », de Jessica Kantor

Web

L’art du #hashtag. Comment bien utiliser le hashtag pour mettre en valeur ses photos sur Instagram ? Mode d’emploi d’une pratique moins évidente qu’il n’y paraît.

hashtag

Interview

Roger Sargent. D’Oasis à Nirvana, en passant par New Order et Fat White Family, l’Anglais Roger Sargent a photographié tous les grands noms du rock anglo-saxon. Il a également réalisé des documentaires autour des carrières de Suede et des Libertines. Un univers empreint d’une belle humanité, que l’on retrouve également dans ses derniers clips pour des groupes en devenir tels que Sunflower Bean.

"The Libertines, époque Up The Bracket", © Roger Sargent

« The Libertines, époque Up The Bracket », © Roger Sargent

Portfolio

Americana. Photographe russe de 23 ans, Anna Hahoutoff vit entre la France et les États-Unis. Elle est depuis deux ans un membre actif du collectif « Live Wild Collective ». La jeune femme shoote exclusivement en numérique et en couleur. Ses images naviguent autour des textures, des formes et des teintes. Très influencée par l’histoire visuelle de la consommation américaine de masse, le travail d’Anna se rattache à la pop culture et à l’imagerie de l’icône et de la dictature. Avec « Americana », son travail photographique majeur, elle révèle la beauté et le fonctionnement du rêve américain observé à travers son regard d’étrangère russe.

Extrait du projet "Americana" / © Anna Hahoutoff

Extrait du projet « Americana » / © Anna Hahoutoff

C’est dans le mag’ !

Labo : slow is good. À une époque où les smartphones sont toujours plus rapides et nous poussent à la production de plus en plus de photos, prendre son temps est devenu un véritable luxe. Les applications ci-dessous devraient vous aider à mieux penser vos prochains clichés avant de les poster sur les réseaux sociaux.

Photo par © Galeria Mink / @galeriamink, @enlightapp /

Photo par © Galeria Mink / @galeriamink, @enlightapp / Instagram