Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Images

« Distant » : de l’intimité entre l’Homme et le paysage

12 mai 2016

Photo : Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

Jacob est photographe et designer graphique. Il vit à Welington, en Nouvelle-Zélande, un pays dont la beauté et la richesse des paysages est très inspirante. C'est ainsi qu'est née sa série "Distant", un travail qui interroge la relation entre l'Homme et l'environnement.

Lorsqu’il songe à ses premiers émois photographiques, Jacob se rappelle des heures passées entre les rayons de la section photo de la bibliothèque. À l’époque, il n’avait pas encore Internet et les livres étaient pour lui le meilleur moyen de s’instruire et de s’évader. Il évoque les émotions et la curiosité qu’ont fait naître en lui les dizaines d’ouvrages qu’il a ramené chez lui : il devenait photographe. Aujourd’hui, Jacob a toujours le même appétit pour la découverte. Il ne va plus chercher les images entre les pages des livres mais sur le terrain. Distant est une série emblématique de son parcours et de sa sensibilité.

Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

Extrait de « Distant » / © Jacob Howard

« Tous ces endroits me sont familiers. Ils sont ma maison. Et ils m’inspirent », exprime simplement Jacob. Ces scènes minimalistes aux tons neutres, parfois presque éteints en basse lumière, exhalent une nature sacralisée où l’Homme n’est qu’un simple figurant. Elles ont toutes été réalisées lors d’un road trip à South Island, en Nouvelle – Zélande. « J’ai voulu comprendre comment la beauté et l’échelle écrasantes de cet environnement pouvait nous impacter », nous raconte Jacob.

Il évoque entres autres les montagnes spectaculaires et les routes sinueuses qui l’ont conduit à travers ces paysages. Le fil de son voyage lui a inspiré le fil narratif de Distant. Car Jacob précise qu’il ne s’agit pas d’un simple enchaînement de belles images, « il y a une interaction entre ces photos. Chacune fait écho à celle qui suit. Elles se donnent toutes du sens. » Mais s’il fallait n’en garder qu’une, ce serait celle-ci :

Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

Extrait de « Distant » / © Jacob Howard

« Lorsque j’ai pris cette image, j’étais à la moitié de mon parcours. Cette photo, ça a été une expérience très spéciale. J’ai attendu une semaine que la première neige tombe. » L’intention de Jacob, c’était justement de se laisser porter par les paysages, de ne pas chercher à « contrôler » ce qu’il voyait et bien de saisir telle quelle la réalité de ce qu’il avait sous les yeux. Il ajoute : « Auparavant, je n’aurais pas accepté que quelqu’un se glisse dans mon cadre – j’attendais qu’il passe son chemin. Je voulais que les paysages demeurent intacts. C’est flagrant dans ma série Gateway. Mais Distant est l’évolution de ce travail. J’ai pris tout ce que le hasard a conduit sur ma route. »

  • Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

  • Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

  • Extrait de

    Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

  • Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

  • Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

  • Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

  • Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

  • Extrait de

    Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

  • Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

  • Extrait de "Distant" / © Jacob Howard

Propos recueillis par Marie Moglia

En (sa)voir plus

→ Découvrez toutes les images de Jacob sur son site : www.jacobxhoward.com

→ Vous pouvez le suivre sur Instagram : @JACOBHOWARDPHOTO