Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Non classé

Ils se la jouent collectif

18 novembre 2015

Photo : © Tom Wood

En prolongement de notre dossier sur les collectifs publié dans Fisheye #14, nous vous proposons une série de chroniques afin de poursuivre l’exploration de ces structures singulières.

Le monde des collectifs de photographes est aussi varié que les photographes eux-mêmes. Entre ceux qui décident d’un vrai projet éditorial commun et d’autres qui partagent de simples moyens de production, on trouve toute une galaxie de structures, de la coopérative à l’association en passant par la SARL.

Avec comme point commun un désir de liberté et l’indépendance, un goût prononcé pour vivre des aventures au sein de « laboratoires » où ils pourront se frotter à d’autres regards. Des regards de photographes, de journalistes, de graphistes, de réalisateurs ou d’autres encore. Un goût du risque qui est aussi le goût des autres.

 Nouvelle génération & structures reconnues

L’idée de se réunir à plusieurs pour être plus fort, plus ambitieux, et trouver d’autres idées n’est pas nouvelle. L’histoire de la photographie, en France comme à l’étranger, est balisée de nombreuses expériences. Nous essaierons d’alterner l’évocation de groupes qui ont déjà un parcours reconnu, comme Myop qui fête ses dix ans, Tendance Floue ses vingt-cinq ans, ou encore l’histoire du Bar Floréal qui vient de s’achever après trente ans de projets. Et des aventures plus récentes, portées par une nouvelle génération de photographes dont les envies et les ambitions ne sont pas toujours les mêmes. Un voyage au pays des collectifs à la rencontre des photographes qui, contrairement aux clichés trop souvent répandus, ne sont pas tous des loups solitaires.

En (sa)voir plus

→ Fisheye #14 est toujours en vente ICI.

Photo : © Julien Taylor, « The Fashion Tree », collection printemps-été 2006 de Pierre-Henri Mattout