Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Vidéo

Ode à Clover

27 octobre 2015

Photo : Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

Amoureux des grands espaces, le photographe Jesse Burke a filmé ses balades en pleine nature avec sa fille. Une vidéo touchante et esthétique. Par Hélène Rocco.

À 43 ans, le photographe Jesse Burke est père de trois filles à qui il a toujours voulu transmettre son amour de la nature. Clover, la plus âgée, aime particulièrement s’échapper des journées entières avec lui. Témoin du lien fort qui unit la fillette à son environnement, Jesse décide de documenter leurs escapades en photo et en vidéo. Il vient de publier un livre, Wild & Precious ( en français, « sauvage et précieuse ») qui a inspiré un court-métrage du même nom.

Dans cette vidéo, Jesse montre la fragilité de l’enfance, un concept beau et effrayant à la fois. Sur des plans magnifiques qui rappellent l’esthétique du film Moonrise Kingdom de Wes Anderson, le photographe déclare son amour pour sa fille à travers une ode poétique. Extraits:

« Nous avons roulé toute la journée, jusqu’à la tombée de la nuit dans les bois. Nous avons cueilli des microflores au sommet du Mont Washington et regardé les pics maculés faire des petits trous dans un arbre. Fatiguée et sale, tu rayonnais. Mon coeur s’est gonflé de joie. Il y a tellement de choses que je veux t’apprendre. Je veux que tu saches quelles feuilles appartiennent à quels arbres. Que tu touches le ventre d’un crapaud. Que tu goûtes la douceur du chèvrefeuille sauvage. Je veux que tu n’aies pas peur des araignées, que tu saches des choses que j’ignore, des choses que l’on ne m’a jamais apprises. Je veux que tu te sentes chez toi dans la nature.

Mon esprit est rempli d’images animées. Toi qui cours vers la mer tandis que les mouettes rient au dessus de ta tête. Toi qui collectionne des petits morceaux d’écorce de bouleau ou de plumes de dinde. Toi et moi en train de se brosser les dents en silence, l’un à côté de l’autre, sous le néon ronflant de la salle de bain de l’hôtel. Toi qui plonge dans le lac. Toi à l’arrière de la voiture, le menton en l’air et les yeux à moitié fermés, chantant à tue-tête une chanson de Johnny Cash pendant que le vent te caresse les cheveux.

Chaque jour est une nouvelle aventure que nous commençons comme si nous entrions en scène. Chaque jour, tu es plus grande et plus courageuse. Je sais que je ne peux pas te demander de rester petite, de rester innocente. La nature suit son cours: tu vas changer et grandir.

Ta métamorphose est très belle à voir mais elle me fend le coeur. Oh, douce enfant, je te supplie d’être sauvage mais reste précieuse. Dors bien, mon amour: le feu m’appelle. Je t’aime grand comme ça. »

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran

    Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

  • Capture d'écran "Wild and Precious" / © Jesse Burke

Par Hélène Rocco

En (sa)voir plus

→ Le site de Jesse Burke

→ Pour acheter le livre Wild & Precious

( via Fotografia )