Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Non classé

Affrontements complices

Du 6 juillet au 20 septembre 2015, Line Lavesque présente les travaux de trois jeunes femmes photographes. À découvrir à Arles.

Tout l’été, dans sa Galerie des Comptoirs Arlésiens, Line Lavesque présente trois jeunes femmes photographes françaises qu’elle suit depuis plusieurs années. « Les nouvelles séries d’images qu’elles m’ont présentées m’ont paru appartenir à des mondes complémentaires, et se répondre les unes aux autres, au-delà de leurs différences apparentes. C’est pourquoi nous avons convenu d’appeler l’exposition Affrontements complices » , nous a expliqué la commissaire.

© Anne-Lise Broyer

Photo extraite de la série « Journal de l’œil » / © Anne-Lise Broyer

Anne-Lise Broyer est actuellement en train de réaliser une série nommée Journal de l’œil, un clin d’œil à l’écrivain Georges Bataille. Elle nous fait découvrir les premières images. « Comme s’il s’agissait, en photographiant, d’avancer dans sa vision comme on avance dans un livre, dans une sorte d’acuité en état d’hypnose… comme plongée, submergée par le monde ». 

© Caroline Chevalier

Photo extraite de la série « Dragonfly- Mercure » / © Caroline Chevalier

Caroline Chevalier nous dévoile les images de sa nouvelle série Dragonfly- Mercure, une histoire de peau. Diplômée de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, la photographe a l’idée de saisir une épaisseur dans le temps, d’imprimer une temporalité suspendue. Elle rapproche dans des diptyques surprenants, des morceaux de corps humain ou animal et des signes abstraits.

© Marie Maurel de Maillé

Photo extraite de la série « Les inconnus de la scène » / © Marie Maurel de Maillé

Marie Maurel de Maillé a étudié aux Beaux-Arts, où ses travaux étaient très portées sur la vidéo et l’installation. Avec les Inconnues de la scène, elle superpose les visages oubliés d’actrices du cinéma de genre des années 50, sur de grands paysages oniriques.

Entre les démarches qui s’affrontent, si personnelles et si différentes, il y a des correspondances subtiles. Des complicités d’artistes, et de femmes. Les autres artistes présentées depuis cinq ans par la galerie sont elles aussi proposées dans les cartons et sur les tables.

Cet été, et particulièrement pendant la semaine des Rencontres d’Arles, Line Lavesque accueille pour des signatures de livres, ses amis, marraines ou parrains de sa galerie.

En (sa)voir plus

Du 6 juillet au 20 septembre 2015, à la Galerie des Comptoirs Arlésiens. 2 rue Jouvène à Arles (Bouches-du-Rhône). 

→ Site internet : http://comptoirsarlesiens.com/