Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Projet

Au royaume des filles

Karolin Klueppel est allée à la rencontre de fillettes dont elle a tiré le portrait et avec qui elle a vécu quelques mois, dans un village matriarcal du nord-est de l'Inde. Entretien.

Pas loin de la frontière du Bangladesh, dans l’état de Meghalaya au nord-est de l’Inde, vit le peuple Khasi. Au sein de cette société matriarcale, les fillettes et les femmes jouent un rôle très important.

En résidence artistique à Goa, la photographe Karolin Klüppel a entendu parler des Khasi et a décidé d’aller vivre dans leur village reculé pendant 9 mois entre 2013 et 2014. A travers une série intitulée Kingdom of girls (en français, Le Royaume des filles), elle retrace le quotidien des fillettes et parvient à trouver l’équilibre entre reportage et photographie documentaire.

Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

Image extraite de la série « Kingdom of girls » / © Karolin Klüppel

Dans la société Khasi, manquer de respect à une femme est un sacrilège. Les mariages sont toujours des unions désirées et les enfants prennent le nom de leur mère. Une famille uniquement composée de garçons est d’ailleurs considérée comme malchanceuse.

Au fil de son projet, la photographe a réalisé que cette place si importante donnée aux fillettes leur permettait d’avoir une grande confiance en elles. Fascinée, Karolin Klüppel espère avoir réussi à retranscrire cette fierté à travers ses clichés.

Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

Image extraite de la série « Kingdom of girls » / © Karolin Klüppel

Cette série photo sera exposée à Toulouse en septembre à l’occasion du festival Manifesto et la photographe a déjà un nouveau projet en tête: se rendre en Chine, dans le village matriarcal de Yunnan. Parallèlement, elle désire travailler sur un monographe mais recherche actuellement des donateurs bienveillants pour la financer.

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • © Karolin Klüppel

    Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

  • Image extraite de la série "Kingdom of girls" / © Karolin Klüppel

En (sa)voir plus

→  Son site web

→  Plus d’informations sur le festival Manifesto

 

(via Ignant)