Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Images

« Sunny »

Entretien avec la photographe Dagmar Kolatschny, auteure de "Sunny", une série qui explorer les manifestations du soleil dans notre quotidien.

« Ressentir la lumière et la chaleur du soleil est une expérience très anodine et ordinaire. » C’est à partir de cette idée très simple que la photographe berlinoise Dagmar Kolatschny a imaginé sa série Sunny (« ensoleillé », en français) dont elle a fait un livre en 2014. Un travail autour de la lumière naturelle à travers laquel elle cherche à capturer la simplicité d’un instant fugace: l’ombre d’une plante derrière une fenêtre, la forme géométrique d’un rayon qui éclaire une cage d’escalier… Le tout sans aucun traitement de post-production.

  • Photo extraite de la série "Sunny" / © Dagmar Kolatschny

  • Photo extraite de la série "Sunny" / © Dagmar Kolatschny

  • Photo extraite de la série "Sunny" / © Dagmar Kolatschny

  • Photo extraite de la série "Sunny" / © Dagmar Kolatschny

  • Photo extraite de la série "Sunny" / © Dagmar Kolatschny

  • Photo extraite de la série "Sunny" / © Dagmar Kolatschny

  • Photo extraite de la série "Sunny" / © Dagmar Kolatschny

  • Photo extraite de la série "Sunny" / © Dagmar Kolatschny

  • Photo extraite de la série "Sunny" / © Dagmar Kolatschny

Sunny est un travail très spontané, « une série qui examine la lumière du soleil et ses manifestations dans notre quotidien », comme nous l’explique Dagmar. La plupart des images ont été réalisées entre 2011 et 2013 avec un appareil argentique dans des lieux abandonnés de Berlin. Leur simplicité, leur caractère dépouillé illustrent un style volontairement sobre qui n’évite pas certaines maladresses. Ce que Dagmar reconnaît elle-même en précisant:

« A mes yeux ce sont les banalités du quotidien qui ont un fort potentiel photographique. »

Elle se rend volontairement dans les lieux austères pour rechercher l’inspiration, parce qu’elle y trouve « une résonance intéressante. Ces endroits négligés, abandonnés offrent une tranquillité, une forme d’intimité très importante pour moi. » C’est ainsi que Dagmar a pu saisir la chaleur et la lumière, là où tout paraît froid et sombre. « Je cherche à rendre visibles des expériences sensibles, anodines. Ressentir le soleil, la lumière et sa chaleur. »

En (sa)voir plus

→ Sur Cargo collective

Sunny, Peperoni Books, Berlin, 2014