Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Vidéo

Raymond Depardon n’a pas peur des selfies

Invité de la dernière matinale de France Inter de 2014, le photographe argentique émérite a défendu le numérique et les seflies. A la surprise générale.

Pour Raymond Depardon, aucune lutte entre photographie argentique et numérique. Invité de France Inter le 31 décembre 2014, l’ancien membre de l’agence Magnum l’affirme : les selfies et les clichés de chat ne sont pas un fléau, on en voit seulement de plus en plus avec les réseaux sociaux. Il va même plus loin en trouvant « cela très bien que tout le monde fasse des photos, c’est une certaine liberté, et la photographie, c’est la liberté« . Pour lui, le selfie n’est pas une sous-photographie, comme aurait sans doute aimé l’entendre son intervieweur.

Et les journalistes de France Inter n’en restent pas là, essayant à tout prix de titiller le photographe. Certes, Raymond Depardon n’a pas d’appareil numérique mais il lui arrive de prendre des clichés avec son téléphone portable, et même des selfies. Pas de « photographies Kleenex » donc pour l’artiste qui expose au Mucem jusqu’au 2 mars 2015, à Marseille.


Raymond Depardon : « Plus on a d’images, plus c… par franceinter