Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Images

Vol d’identité : la revanche d’une photographe

10 décembre 2014

Suite au vol de son portefeuille, la photographe américaine Jessamyn Lovell a subi une usurpation d’identité. Elle a décidé d’en faire le sujet d’un travail photographique.

« Chère Erin Hart ». Cette phrase pourrait être le début d’une correspondance tout à fait normale. Mais Jessamyn Lovell s’adresse en vérité à la personne qui a usurpé son identité en 2011. Alors que la photographe visite une exposition, on lui dérobe son portefeuille. Petit à petit, un flot de factures à son nom lui parviennent, suivi d’imbroglios administratifs. Jessamyn Lovell décide alors de retrouver Erin Hart, la voleuse d’identité, à l’aide d’un détective privé.

  • © Jessamyn Lovell

« Cette femme est entrée dans ma vie sans ma permission, et j’ai utilisé cette expérience, sans sa permission, pour créer quelque chose de nouveau » , déclare la photographe. La série, intitulée Dear Erin Hart, montre cette dernière en train de se promener, sortant du supermarché, fumant une cigarette ou dans une boutique de vêtements, à seulement quelques mètres de la photographe.

Le projet Dear Erin Hart a été présenté sur le lieu même de sa genèse : la galerie SF Camerawork à San Francisco où avaient été dérobé les papiers. La série sera ensuite exposée à Denver, en avril prochain, et fera l’objet d’une monographie.