Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Livre

Tour d’horizon des micronations

Léo Delafontaine a parcouru le monde à la recherche des « micronations », ces minuscules Etats qui s'auto-proclament indépendants sans l'avis de personne.

Mais qu’est-ce donc qu’une micronation, me direz-vous ? Elle consiste en un territoire hybride, qui s’auto-proclame indépendant au nez et à la barbe des institutions officielles et n’est reconnu par aucun Etat officiel.

Couvrant à première vue un sujet anecdotique, le projet Micronations de Léo Delafontaine délivre un regard sur un phénomène plus courant qu’on ne pourrait le croire. À ce jour, il existerait environ 400 micronations, qui répondent aux doux noms de République de Saugeais (Suisse), Royaume d’Elleore (Danemark) ou d’Empire d’Atlantium (Australie). Ces dernières ne se contentent pas d’autoproclamer leur souveraineté mais imitent toute la panoplie d’un Etat : drapeaux, insignes, monnaie, passeports, et parfois même chaîne de télévision, comme celle de la commune italienne de Seborga. Certaines ont de véritables velléités d’indépendance, quand d’autres profitent de la situation pour dynamiser le tourisme à l’aide du folklore local.

  • © Léo Delafontaine

Reprenant les codes du portrait officiel, le photographe capture non sans malice les figures diplomatiques des micronations. On y croise pêle-mêle des « présidents » qui posent fièrement dans leurs bureaux, écharpes au cou et drapeaux en arrière-plan. Ces allures drolatiques ne doivent pas faire oublier que ces territoires font figure de « véritables laboratoires politiques », questionnant la notion d’Etat comme l’indique Bruno Fuligni dans la préface de ce livre.

 

  COUV

« Micronations » de Léo Delafontaine, Diaphane éditions, 160 pages, 30 €.