Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Images

Coup de foudre pour Natasha Caruana, lauréate de la résidence BMW 2014

3 décembre 2014

La photographe anglaise a passé trois mois à bûcher sur "At first sight", une étude visuelle et subjective de nos coups de cœur amoureux.

Natasha Caruana est sur le point de quitter Châlon-sur-Saône pour retrouver son Angleterre natale. La lauréate 2014 de la résidence BMW a passé les trois derniers mois au musée Nicéphore Nièpce, consacrant tout son temps à la photo grâce à la bourse de 6000 euros qui lui a été remise lors des dernières Rencontres d’Arles.

La jeune Londonienne est plutôt du genre instinctif. Si ses projets se suivent sans se ressembler vraiment, on distingue pourtant un fil conducteur. Natasha Caruana va où l’inspiration la mène, en se laissant guidant par ses obsessions personnelles. C’est le cas de ces « love bombs » qu’elle confectionne dans son atelier et photographie avec un jetable pour passer ses nerfs et qui deviennent au bout du compte une série à part entière. Maitre de conférence à l’University for the Creative Arts de Farnham, Natasha Caruana n’hésite pas à s’inspirer de son vécu et à donner de sa personne pour ses recherches axées autour de l’amour, de la trahison et des fantasmes.

Natasha Caruana © Sarah Howe

Natasha Caruana © Sarah Howe

De son père clown professionnel, elle a gardé le goût du jeu et de la performance. Son leitmotiv : repousser sans cesse les frontières de la photo documentaire, comme lorsqu’elle se rend à 80 rendez-vous avec des hommes mariés pour un projet sur l’infidélité (The Married Man), ou qu’elle compile des photos de robes de mariée à vendre qu’elle a trouvé sur Internet (Fairytale for Sale).

Résultat de ses trois mois de résidence, son projet « At first sight » a commencé par accident. Lorsqu’elle succède à Mazaccio & Drowilal comme lauréate de la résidence BMW 2014, l’artiste compte approfondir l’influence des technologies sur nos relations de tous les jours. Et paf, voilà qu’entre temps le coup de foudre lui est tombé dessus. Quelques jours avant son départ pour Châlon, l’artiste a épousé celui qu’elle a rencontré neuf mois auparavant. Elle décide alors d’entreprendre un travail sur le coup de foudre, qu’elle nourrit des histoires de ces rencontres sur place comme d’expériences scientifiques.

Totalement immergée dans son projet, elle passera même une nuit à dormir dans sa voiture en attendant la tempête pour capturer la foudre.

Après trois mois de séparation, Natasha Caruana va retrouver son mari, nous laissant sans certitudes quant à la réalité de ce phénomène étrange qu’est le coup de foudre. A chacun de projeter dans cette série d’images ses sentiments et ses propres expériences. « At First Sight » sera exposé cet été aux Rencontres d’Arles 2015.

Le site de Natasha Caruana