Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Images

Voilà à quoi ressemble un an de pollution à Beijing

21 novembre 2014

Un Pékinois a pris la même photo chaque jour, à la même heure, pendant un an.

C’est de notoriété publique : à Beijing, le fond de l’air n’est pas franchement frais. Et comme une image vaut mille statistiques affolantes, le pékinois Zou Yi a passé l’année dernière à photographier le même building, tous les jours, à la même heure, dans l’espoir de démontrer à quel point la situation est catastrophique.

pekin-zou-yi

Depuis janvier 2013, cet habitant du district de Dongcheng a photographié la BTV Tower de Pékin, toujours sous le même angle. D’abord moqué par son entourage, il s’est vite rendu compte – et ses amis aussi – du triste tableau atmosphérique que ses clichés pourraient dresser dans le temps.

Prises isolément, ses photos semblent anodines. Mais une fois réunies, le message de Zou Yi prend tout son sens. « Comme la majorité des gens, j’oublie ce que j’ai lu une fois que je l’ai lu« , a-t-il expliqué dans une interview.

« J’espère qu’après avoir vu les photos, les gens feront plus attention et protégeront notre environnement. Les chiffres et les théories sont trop abstraits mais les photos donnent une image bien plus frappante. »