Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Livre

Cédric Delsaux sur les traces du faux médecin de Gex

7 novembre 2014

Condamné en 1996, Jean-Claude Romand s'est fait passé pour un médecin et un chercheur pendant 18 ans. Dans "Zone de repli", Cédric Delsaux erre là où, des années durant, l'homme de Gex a erré.

C’est un fait divers si singulier qu’il a inspiré des romans, des films et même un épisode de New-York, section criminelle… Pendant dix-huit ans, Jean-Claude Romand a fait croire à sa famille et à tous ses amis qu’il exerçait en tant que médecin et chercheur à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Chaque matin, il sortait de chez lui pour errer dans la zone alentour, une « zone de secours » dans laquelle il attendait la tombée du jour. En 1993, alors que son mensonge était sur le point d’être découvert, le faux médecin a fini par tuer ses parents, sa femme et leurs deux enfants avant de tenter de mettre fin à ses jours.

A chaque saison, pendant une semaine et sur une période de trois ans, le photographe français Cédric Delsaux a arpenté le pays de Gex sur les traces de cet homme et de sa lente dérive. Tentant de saisir ce que pouvait ressentir Romand au long de ces années de mensonges, il a roulé sans but précis pendant des heures.

Un projet inattendu pour ce photographe qui explorait dans sa dernière série l’univers de Star Wars, mais qui s’est toujours attaché aux frontières entre fiction et réalité.
Photo_couv_ZDR.jpeg

« Zone de repli » de Cédric Delsaux, Xavier Barral, 112 pages, 40 euros.