Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Vidéo

L’intimité des Parisiens capturée par la fenêtre

6 novembre 2014

Photo : © Gail Albert Halaba. Courtesy éditions de la Martinière

Humaine manie que de scruter ce qui se passe dans l'immeuble d'en face... Mais Gail Albert Halaban ne se contente pas d'observer ses voisins : elle les photographie.

La démarche de Gail Albert Halaban à de quoi rappeler le film Fenêtre sur Cour. Comme le héros immobilisé d’Hitchcock, la photographe prend un malin plaisir à observer la vie de ses voisins. Après New-York et sa série « Out My Window« , c’est au travers des huis parisiennes qu’elle a saisi des moments d’intimité domestiques dans cette série intitulée « Vis-à-Vis », impulsée par une commande du magazine M du Monde.

  • © Gail Albert Halaba. Courtesy éditions de la Martinière

    © Gail Albert Halaba. Courtesy éditions de la Martinière

Voyeurisme ou désir de connection ? Au contraire d’Arne Svenson pour son projet « The Neighbors » en 2013, Gail Albert Halaban a d’abord pris soin de demander la permission à ses chers voisins. Elle explique son procédé dans cette vidéo :

Plus de photos sur le site de Gail Albert Halaban