Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Livre

Regard inédit sur les enfants du Bronx

9 octobre 2014

Photo : © Stephen Shames

Pendant vingt ans, Stephen Shames a photographié avec tendresse les gamins d'un des quartiers les plus pauvres de New York.

En 1977, le magazine américain Look demande au photographe Stephen Shames un photoreportage sur les enfants désœuvrés du Bronx. Dans l’un des quartiers les plus malfamés de New York, le photographe part à la rencontre de ces gosses intrépides et pas si inactifs que ça. Fasciné par leur univers, il travaillera plus de vingt ans à immortaliser leur vie quotidienne.

« J’étais attiré par leur énergie, explique-t-il au site FotoEvidence. Je le dis dans mon introduction : “Le Bronx possède une beauté terrifiante – rude et désolée – comme le désert.” Au premier coup d’œil, tu te demandes qui pourrait survivre ici. Et puis tu remarques la vie grouillante : les gens s’adaptent, survivent et prospèrent dans ce paysage urbain lunaire, ponctué de plaisirs fugaces et d’espoirs déçus. »

Après l’avoir proposé sous la forme inédite d’une monographie en ligne à télécharger, Stephen Shames publie ce mois-ci une version tangible de son ouvrage Bronx Boys. Au total, plus de 120 photographies inédites qui capturent la violence comme l’amour, les flingues comme les câlins. Trente ans plus tard, la plupart des enfants sont morts ou emprisonnés.

« Pour moi, cet ouvrage est un album de famille, raconte Stephen Shames. Il ressuscite la mémoire des morts et rend hommage à ceux qui m’accompagnent encore. J’espère que les gens reviendront sur leurs a priori à propos du Bronx. Qu’ils y verront la tendresse, l’amour et l’esprit de famille, pas seulement la brutalité et la drogue. »

« Bronx Boys » de Stephen Shames, University of Texas Press, 224 pages, 50 $.