Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Images

Elle photographie ceux qui la harcèlent dans la rue

Halte à la victimisation ! Dans "Hey baby", Caroline Tompkins retourne l'objectif contre ceux qui la sifflent dans la rue.

Halte à la victimisation ! Plutôt que d’attirer l’attention sur les femmes ciblées par le harcèlement de rue, Caroline Tompkins a préféré une toute autre approche. Dans « Hey Baby », la photographe de 22 ans basée à New-York retourne l’objectif contre ceux qui la sifflent dans la rue.

© Caroline Tompkins

«  »Quand j’ai déménagé à Brooklyn en 2011, je me suis aperçue que je me préparais mentalement tous les matins parce que je me faisais siffler dès que je sortais de chez moi« , nous explique la photographe par mail. « Qu’importe l’heure ou le moment de l’année, c’était devenu un élément de mon trajet quotidien.« 

Alors étudiante en école de photographie, elle décide de montrer à ces hommes qui la harcèlent que leurs actes ont des conséquences.

© Caroline Tompkins

© Caroline Tompkins

En retour de ces sifflets non désirés, la photographe ne laisse pas le choix à ses modèles.

« J’ai commencé à emmener un appareil avec moi tous les jours« , raconte-t-elle. « Quand on me hèle, je dis sévèrement à l’homme que je vais le prendre en photo. Certains posent, certains s’enfuient en courant, d’autres restent là en se couvrant le visage.« 

© Caroline Tompkins

Consciente que photographier ceux qui la harcèlent leur donne sans doute plus d’importance qu’ils ne le méritent, Caroline Tompkins est pourtant convaincue de l’utilité de sa démarche.

« Je devais montrer à quel point cet harcèlement est fréquent et continuel. Ces photos sont des preuves pour entamer une conversation plus large et plus compliquée sur le harcèlement de rue.« 

© Caroline Tompkins

© Caroline Tompkins

 

© Caroline Tompkins

 

© Caroline Tompkins

© Caroline Tompkins

© Caroline Tompkins

 Toutes les photos du projet sont à retrouver sur le site de Caroline Tompkins