Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Non classé

Parchikov, Maitre, Tahara : la rentrée en fanfare de la MEP

12 septembre 2014

 

Six nouvelles expo vous attendent à la Maison Européenne de la Photographie (MEP), à Paris. Six photographes très différents qui explorent chacun à leur manière la puissance de l’image. 

 

L’entrée est gratuite le mercredi de 17h à 20h. On vous dit ça, on vous dit rien hein… 

 

 

Tim Parchikov  – « Suspense » 

Jusqu’au 30/11/2014

 

De ses voyages en Europe ou en Asie le photographe russe ramène des fragments de paysages inquiétants et de recoins mystérieux. Que s’est-il passé ici avant son passage ? Que se passera-t-il après son départ ? Une série de photos comme autant d’indices sur la piste du dramatique et du beau qui nous entourent. 

 

 © Tim Parchikov

Camargue 2009 © Tim Parchikov

 

 

Pascal Maitre  –  « Afrique(s) »

Jusqu’au 02/11/2014

 

Le photojournaliste nous fait traverser 13 des 40 pays d’Afrique qu’il a parcouru. A travers des images chargées d’histoire et de couleurs, il nous offre un coup d’oeil dans la complexité et la pluralité de ce continent qu’il connait si bien. 

 

 © Pascal Maitre

RD CONGO. 2012 : Kinshasa © Pascal Maitre

 

 

Keiichi Tahara  –  « Sculpteur de Lumière »

Jusqu’au 02/11/2014

 

Quand il débarque en Europe en 1972, le photographe japonais est fasciné par cette lumière « très brutale et perçante« , loin du soleil voilé de son pays natal. Dans cette rétrospective, la MEP retrace sa quête d’éclat à travers quatre séries en noir & blanc et Polaroïd. 

 

KT09

Série InBetween, 2012 © Keiichi Tahara

 

 

René Burri  –  « Mouvement »

Jusqu’au 10/09/2014

 

Membre de l’agence Magnum depuis 1959, René Burri a photographié Picasso, Che Guevara, Churchill… Mais c’est à ses premières amours pour le cinéma qu’il revient dans cet accrochage à la recherche du mouvement, qui mêle noir & blanc mythique et images en couleurs pour la plupart inédites. 

 

 © René Burri

Métro, Séoul. Corée du Sud, 1987 © René Burri / Magnum Photos

 

 

François Lagarde  – « Portraits »

Jusqu’au 12/10/2014

François Lagarde a décidé d’être photographe à l’âge de douze ans. Dans les années 70, il étudie à l’Institut d’Art et d’Archéologie où il rencontre tous les grands penseurs de cette époque chahutée. Galerie de portraits d’écrivains et de philosophes qui « ont transformé [sa] vision du monde ».

 

Brion Gysin, Paris. 1976 © François Lagarde / Agence Opale

Brion Gysin, Paris. 1976 © François Lagarde / Agence Opale

 

 

Anastasia Khoroshilova  – « Vieille Actu »

Jusqu’au 26/10/2014

Dix ans plus tard, que reste-t-il de cette prise d’otages surmédiatisée à l’école de Beslan par des séparatistes tchétchènes, en Russie ? Dans cette installation à l’ambiance guerrière, la photographe revient sur « l’évènement » à travers des portraits de mères dont les enfants ont presque tous péri et qui tendent aujourd’hui à s’effacer de la mémoire collective.

 

© Anastasia Khoroshilova

Starie Novosti, biennale de Venise © Anastasia Khoroshilova

 

 

 

 

Maison Européenne de la Photographie 

5/7 rue de Fourcy, 75004 PARIS

Du mercredi au dimanche de 11h à 20h

Accès à la billetterie jusqu’à 19h30

Entrée gratuite le mercredi de 17h à 20h