Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Vidéo

Wrinkles of the City, le film de JR à la Havane

1 juillet 2014

Des portraits, de la calligraphie sur les murs de la Havane, c'est l'exposition réalisée par JR et l'artiste américain d'origine cubaine José Parlá, dans le cadre du projet The Wrinkles of the City.

Des portraits, de la calligraphie et des murs qui se confondent… 

 Capture d’écran 2014-07-01 à 18.09.45

 

A l’occasion de la Biennale de la Havane, JR a donné suite à son projet « The Wrinkles of the City« , en y associant cette fois le photographe José Parlá.

Tourné à la Havane er réalisé par l’artiste américain d’origine cubaine, le nouveau film de JR est en quelque sorte le making-of de leur expo urbaine.

 

Wrinkles of The City – Havana, Cuba by JR & José Parla from SOCIAL ANIMALS on Vimeo.

 

Depuis 2008, JR tapisse les murs des grandes métropoles comme Berlin, Shanghai ou Los Angeles, en y placardant des portraits d’habitants rencontrés au hasard et qui portent chacun leur histoire. 

 Capture d’écran 2014-07-01 à 18.09.07

 

A la Havane, JR a photographié vingt-cinq Cubains ayant vécu la révolution. Il colle ses portraits de gens ordinaires, là où la population a l’habitude de voir les visages de politiciens, issus de la propagande. 

 Capture d’écran 2014-07-01 à 18.10.02

 

Parlá y associe sa calligraphie qui se confond avec les rides des murs abîmés. Les artistes le disent dans le film : « Ce sont des gens comme vous, comme nous. Des artistes, des travailleurs, qui ont chacun leur histoire. Nous voulons faire un parallèle entre les rides de l’humanité, les rides de la ville, des gens, de nos histoires.« 

 

Cécile Lienhard