Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Chronique

Fisheye à Rio, semaine #2

30 juin 2014

Fisheye confie son Instagram à Charles Carrasco et vous emmène au Brésil !

Immersion en images au coeur de la Copa avec Charles, correspondant de presse au Brésil et 1er Invité d’Instagram de Fisheye.

Rétrospective d’une 2ème semaine footeuse mais pas que…

 

20 juin Sur la plage de Copacabana, les vendeurs de rue rivalisent d’idées pendant la « Copa ». Ici, vous pouvez acheter votre thermos en forme de maillots de foot afin de déguster votre bière bien givrée.

 

21 juin A Rio de Janeiro, il y a près de 40 favelas « pacifiées » par la police de proximité. Ici, celle de Vidigal s’est considérablement gentrifiée ces dernières années avec la présence de nombreux expatriés. L’immobilier a flambé. Ses maisons, avec vue imprenable sur la mer, sont très demandées.

 

22 juin Santa Marta, sur les hauteurs du quartier de Botafogo, est la première favela pacifiée de Rio. C’est à cet endroit que Michael Jackson est venu tourner le clip « They don’t care about us » en 1996. Une statue a été érigée en son honneur sur la terrasse de la favela.

 

23 juin La vie s’est arrêtée dans la rue pendant une heure trente. Le temps d’un match entre le Brésil et le Cameroun qui a permis à la Seleçao de se qualifier pour les 8e de finale de la Copa. Dans ce bar de Santa Teresa, tout le monde avait les yeux rivés sur le petit écran.

 

24 juin La Coupe du monde et son lot de curiosités… Une « coccinelle street art » circule dans le quartier de Santa Teresa avec, à son bord, des enceintes dignes d’un concert de rock ! La voiture se transforme aussi parfois en bar à ciel ouvert les soirs de fête.

 

25 juin Dans les rues de Rio aujourd’hui, du bleu, du blanc et du rouge… Ces supporters sont venus assister au match de l’équipe de France face à l’Equateur au stade Maracanã. Avec bretelles, moustaches et bérets !

 

26 juin Le « Christ » de Rio en plein séance de musculation. Sur la plage d’Ipanema, des cariocas passent leur journée à sculpter leur corps tanné.

 

27 juin La Fifa a installé sur la plage de Copacabana un « fans fest » avec écran géant et bars. Pour se faire un peu d’argent, des Brésiliennes proposent aux supporters de peindre les drapeaux de leur pays sur le corps.

 

28 juin Luiz, un coiffeur du quartier de Catete, sera ce soir le premier suppporter de la « Seleçao ». Dans son petit salon qu’il tient depuis 40 ans, pas question de chambrer sur la sélection brésilienne…

 

29 juin Le foot sur la plage est très populaire au Brésil. Les cariocas adorent faire des jonglages en ronde au bord de l’eau. On appelle ça « roda de altinho ». C’est pourtant interdit entre 7h et 18h afin d’éviter de déranger les baigneurs. Et pourtant, le dimanche, il n’est pas rare de voir dans le ciel des centaines de ballons voler sur la plage.

 

Suivez l’Invité d’Instagram @Fisheyelemag #FisheyeRio